En ce moment
 
 

Nouvelles bulles sociales: des Belges annulent leur séjour, certains gîtes refusent de rembourser

 
CORONAVIRUS
 

De nombreux Belges qui projetaient de partir en vacances en gîte cet été subissent des déconvenues. Vous êtes nombreux à témoigner dans ce sens via notre bouton orange Alertez-nous. Le scénario est souvent le même : des Belges qui souhaitaient partir entre amis ou en famille ont réservé avant l'instauration de la bulle de 5 personnes.

Nicolas devait partir ce matin. À l'annonce des nouvelles mesures, il a dû refaire les calculs"On s'est rendu compte qu'il y avait 8 adultes plus 2 enfants de plus de 12 ans. Si je prends l'exemple de ma compagne et moi, on ajoute à notre bulle 6 autres adultes et 2 enfants". Même chose pour Stéphane, le départ est annulé : "Nous on est 2, du côte de ma sœur ils sont 4, du côté de ma mère ils sont 2 et ma filleul ils sont 2 aussi. En mettant tout le monde ensemble, on ne respecte plus les règles. Si on se fait contrôler, il y en a pour 250 euros chacun".

Limite de 10 personnes

Désormais, beaucoup veulent annuler mais font face à de grandes difficultés. L'organisme auprès duquel Stéphane a loué son logement ne remboursera pas. Selon lui, le séjour peut être maintenu puisque la limite de 10 personnes prévue par l'arrêté ministériel est respectée. Le porte-parole d'Ardennes-étape s'explique : "Il n'est pas possible de contrôler la bulle. Nous, tout ce qu'on peut contrôler, c'est de nous assurer que les séjours ne dépasseront pas le nombre maximum de 10 adultes de plus de 12 ans". 

Les clients auront droit à 5 % de réduction pour le désagrément et à moins de trouver un arrangement avec le propriétaire pour reporter le séjour ou de réduire le groupe, la somme sera perdue. Selon Test-achat, un cas de force majeur pourrait être justifié dans certains dossiers. Ardennes-étapes confirme que le client est remboursé si ce cas de force majeur est justifié légalement.

 




 

Vos commentaires