En ce moment
 
 

Les maisons de repos très réticentes à l'idée d'accueillir des visiteurs: "C'est non, c'est niet, et tout le monde est d'accord"

 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique continue de confiner chez elle une majeure partie de la population. Mais depuis mercredi soir, les visites sont à nouveau autorisées dans les maisons de repos. Ce qui ne plait à tout le monde. Reportage à Liège.

Dans la maison de repos CHC Liège Mativa, aucun cas de positif au covid-19. Il y a 124 résidents dont Elisabeth, qui ne voit pas d'un bon œil l'arrivée de visiteurs, à nouveau permise. "Pas trop vite", dit-elle à notre micro. "Parce qu'il y en a toujours qui en profitent pour faire plus. Il ne faut pas qu'on lâche tout de suite prise, j'ai quand même peur".

"On a réussi à éviter le pire, et je crains qu'ouvrir cette porte ne fasse entrer le virus. Donc cette décision m'effraie, même si j'ai très envie de prendre ma maman dans mes bras", dit la fille d'une résidente.

La directrice de l'établissement, ce jeudi, après les annonces de Conseil National de Sécurité qui autorise désormais les visites dans les homes, passe beaucoup de temps au téléphone avec les familles. Certaines sont prêtes à venir rendre visite à leurs aînés, d'autres sont inquiètes par cette possibilité.

Les questions sont nombreuses: comment vérifier l'état de santé d'un visiteur ? Comment leur fournir des masques ? Qui va contrôler les entrées ? Comment choisir LE visiteur autorisé ? "Dans les familles qui ne s'entendent pas, cela va être compliqué", craint Françoise Tellings, directrice du CHC Liège Mativa. Dès lors, "si on accède à une demande de visite, elle aura lieu à l'extérieur de la maison de repos".

A Remouchamps, dans une autre maison de repos où il n'y a aucun cas positif, la position est plus radicale. "C'est non, c'est niet, et j'ai déjà beaucoup de retours des familles, des résidents, de l'équipe: tout le monde est d'accord à 100%", explique Gaetan Depierreux, directeur du "Jardin des Chantoirs".

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos 

> CORONAVIRUS: la carte mondiale de la propagation

 




 

Vos commentaires