En ce moment
 
 

Coronavirus: où les Belges veulent-ils désormais aller en vacances?

 
CORONAVIRUS
 

Les agences de voyages constatent une baisse de 40% des réservations, mais cela pourrait un peu grimper ces prochains jours. Certaines agences viennent d'ailleurs seulement de rouvrir leurs portes. Pour beaucoup, ces vacances seront très différentes comparées à celles de l'an dernier, puisque, a priori, on ne pourra pas sortir de l'Europe. Il faut adapter l'offre. Où iront les clients?

Les portes du monde ne sont pas toutes rouvertes. Tiziano et son grand-père avaient prévu de se rendre en Turquie cet été.  Leur voyage, prévu dans quinze jours,  est annulé. Tiziano se rend dans une agence de voyages. Pas question de rester en Belgique, comme il le confie à notre journaliste: "On a regardé en Europe, pour la Bulgarie, l'Espagne par sécurité. On a fait le tour des petits pays européens. Je n'espère plus partir en dehors de l'Europe, cela me semble impossible."

Impossible, car il y a trop trop de risques d'annulation. Dans le top trois pour le voyagiste dans lequel notre équipe s'est rendue ce matin se trouvent l'Espagne, la Grèce et l'Italie pour les vacances en avion.

D'autres familles se rendent dans des agences pour annuler leur vacances: "On se méfie quand même parce que le virus est toujours là. Soyons prudents", témoigne un père de famille.

Modification, report, annulation, les agents doivent réorganiser avec un calendrier des vols tant attendu.

"Ce plan de vol nous permet de voir plus clair c'est-à-dire qu' à partir du premier juillet maintenant on sait quels vols vont partir et quels vols ne vont pas partir et ça nous donne des possibilités de proposer des alternatives aux clients", confie Cathy Tonsenst, responsable de 6 agences de voyages.

C'est une embellie pour le secteur. En une semaine, les demandes pour les départs en avion ont doublé. Le dernier conseil national de sécurité a visiblement créé un déclic pour de nombreux voyageurs.

 




 

Vos commentaires