En ce moment
 
 

Les Affaires étrangères placent la "région du Nord" (qui n'existe pas) en orange... avant de rectifier: le ministre nie toute erreur

 
 

Le site des Affaires étrangères indiquant les zones vertes, oranges et rouges a été mis à jour ce samedi à 16h30. De nombreux changements ont concerné la France. Parmi ces modifications, les Affaires étrangères ont indiqué ce samedi que la "région du Nord (Nord-Pas de Calais)" se trouvait désormais en orange pour les départs et les retours. Une information étonnante, voire erronée, car il n'existe pas de "région du Nord" en France. La région qui borde la Belgique se dénomme "Hauts-de-France" depuis 2016.

Des témoins ont d'ailleurs appuyé sur notre bouton orange Alertez-nous pour nous signaler cette imprécision. "Je déplore que les informations ne sont pas très claires. Nous devons partir aujourd'hui pour Wissant. On nous parle du Nord-Pas-de-Calais en zone orange. Alors que le Nord-Pas-de-Calais n'existe plus", nous a envoyé un lecteur.

Ce dimanche, les Affaires étrangères ont modifié leur site internet et indiqué ceci: "Département du Nord (Nord-Pas de Calais)" en orange. À nouveau, une imprécision semble s'être glissée dans les indications, car le Nord et le Pas-de-Calais sont deux départements différents. Pourtant, vu les indications sur leur site, les Affaires étrangères semblent regrouper les deux départements et les placer en zone orange tous les deux... Mais vous allez le voir, ce n'est finalement pas le cas.

Le Pas-de-Calais en vert

Pour tirer les choses au clair et savoir si les deux départements étaient en orange ou si ce n'était qu'un seul, nous avons contacté le SPF Affaires étrangères. L'un des porte-parole a vérifié avec ses équipes et nous a répondu ce dimanche vers 13h45 que la zone placée en orange était le département du Nord. En revanche, le Pas-de-Calais reste en vert.

Cela signifie donc que les Belges qui souhaitent se rendre par exemple à Wissant, Boulogne-sur-Mer, Lens, Montreuil, Béthune ou encore Calais se rendront dans une zone verte (et non orange).

La précision en question n'a cependant pas encore été apportée sur le site des Affaires étrangères à l'heure d'écrire ces lignes, ce dimanche à 19h15.

Rappelons enfin qu'un départ vers une zone orange implique une vigilance accrue et qu'un retour d'une telle zone implique une "quarantaine et un dépistage recommandés", selon les Affaires étrangères.

Cette erreur d'information peut avoir des conséquences dramatiques

Ces erreurs qui ont été affichées sur le site des Affaires étrangères, et qui sont toujours en ligne ce dimanche à 19h15, ont eu de graves conséquences. Car le département du Pas-de-Calais est une zone touristique prisée par de nombreux Belges. Notamment la Côte d'Opale, qui se trouve en partie dans ce département. Depuis ce samedi, plusieurs hôtels français ont enregistré des annulations en cascade.  C'est le cas d'un établissement de l'Hôtel de la baie à Wissant, où 60% de la clientèle est belge. "Depuis hier (ndlr: samedi), c'est vrai que par rapport à certaines annonces ça s'est affolé. Il y a de plus en plus d'annulations", nous a expliqué Thomas Guffroy, directeur de l'hôtel. "Cette erreur d'information, elle peut avoir des conséquences qui peuvent être assez importantes et dramatiques. Il y a eu peut-être un raté du côté de la Belgique".

Le ministre persiste et signe

Face aux erreurs (la "région du Nord" qui n'existe pas, et l'intégration du Pas-de-Calais dans le département Nord alors qu'il s'agit de deux départements différents), nous avons contacté le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin (MR). "Il faut regarder exactement ce qui est publié. Nous reprenons exactement ce que le Celeval (ndlr: groupe d'experts réunissant le SPF Santé publique et des experts virologues), nous communique. Si on parle de département, c’est un département et pas une région. Si on parle d’une ville, c’est d’une ville qu’on parle. Il faut vraiment lire complètement et de manière correcte ce qui est écrit sur notre site et ne pas se fier sur les informations du pays tiers dans lequel on veut aller", a réagi Philippe Goffin.

Ne répondant pas précisément sur le cas de cette "région du Nord" inexistante ou de l'imprécision sur le Pas-de-Calais, notre journaliste a relancé le ministre. "Il n'y a donc pas d'erreur?", a interrogé notre reporter. Le ministre a reconnu à demi-mot une "imprécision", mais a tout de même persisté et signé: "Quand on parle d’un département, on parle d’un département en tant que tel et pas d’une région en tant que telle".

Pas sûr que cette réponse soit appréciée des nombreux Belges qui ont contacté notre rédaction après avoir repéré les erreurs du site des Affaires étrangères. Ni les hôtels français du Pas-de-Calais qui ont reçu de nombreux appels de Belges souhaitant annuler leurs réservations.




 

Vos commentaires