En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: comment un confinement local serait mis en place en cas de deuxième vague?

 
CORONAVIRUS
 

Depuis un rebond de l'épidémie, le rôle des Provinces est mis en avant. Ce sont elles qui pourraient mettre en place un reconfinement plus localisé. Le gouverneur de la province de Hainaut Tommy Leclercq était en direct dans le RTL Info 13 heures pour en préciser les contours.

Il explique qu'un nouveau confinement en province du Hainaut pourrait se faire, si nécessaire, "par l'identification des 'clusters', c'est-à-dire des poches de contamination". "Entre le 8 et le 15 juillet, nous avions 1.000 cas supplémentaires. Ce qui porte à 63.000 le nombre de personnes infectées dans notre pays, rappelle le gouverneur. Si cette courbe devait s'accentuer, nous allons cerner sur le plan géographique, sur la carte, où sont ces contaminations. Des mesures alors s'en suivraient directement."

Concrètement, comment un nouveau confinement à l'échelle d'une commune voire d'un quartier peut-il être mis en place ?

"Bourgmestres et gouverneurs devront appuyer le ministre Pieter De Crem. Nous identifierons avec le ministre, là où se trouvent ces fameux 'clusters' et des mesures locales seront prises. Nous serons dans la totale observance de l'arrêté ministériel. Nous n'agirons non pas dans la société tout entière ; comme on a connu avec le confinement il faut l'espérer mais ce n'est pas exclu. Nous devons maintenant réagir et traiter ces 'clusters' là où il se trouvent, c'est-à-dire province par province, commune par commune, s'il le faut dans les grandes villes quartier par quartier", expose Tommy Leclercq.

Alors que la gouverneure de la province d'Anvers met en place son propre système de traçage des personnes contaminées en parallèle de celui qui existe déjà, un manque de coordination est-il à craindre avec des initiatives dans chaque province ?

"Hier encore, Cathy Berx, la gouverneure d'Anvers était avec nous en visioconférence, on en a pratiquement tous les jours. Je n'imagine en aucune manière que des initiatives isolées soient prises. Anvers est tout à fait concerné pour le moment par les contaminations. Je pense qu'Anvers est même un pic de contamination. Donc une mesure additionnelle est prise par rapport à une situation qui est jugée importante."

 




 

Vos commentaires