En ce moment
 
 

Comment assurer la sécurité dans les palais de justice? Le test à Mons avec la réunion de 90 jurés

 
CORONAVIRUS
 

La crise du coronavirus continue de perturber notre vie quotidienne. La sécurité des palais de justice peut-elle être assurée? Une réunion a lieu ce vendredi entre les représentants du monde la justice ont rendez-vous et le cabinet du ministre Koen Geens. Ils vont notamment discuter des conditions des audiences. 

Quand je vois les mesures prises, ça me rassure

Ce jeudi, nous avons suivi un procès qui s'est tenu à la Cour d'Assises du Hainaut. Des adaptations ont dû être faites afin de respecter les règles sanitaires en vigueur. La salle des pas perdus du palais de justice de Mons a ainsi été transformée en Cour d'Assises. 150 jurés potentiels ont été convoqués. 90 ont répondu présents. "A notre arrivée, on nous donne un masque et une paire de gants. J'étais un peu stressé au départ mais quand je vois toutes les mesures qui sont prises, ça me rassure. Maintenant, on verra la suite", souffle Philippe, l'un des jurés convoqués. 

Tous les acteurs du procès doivent porter des masques , avocats et accusés compris. Le procureur général de Mons a estimé que la justice devait impérativement se relancer. "Je pense qu'il faut prendre ses responsabilités. On ne peut pas, au motif de la pandémie, faire tout cesser. Surtout un secteur comme celui de la justice qui est essentiel. Et je pense qu'en étant responsable, en faisant attention et en prenant toutes les mesures utiles, on peut veiller à ce que la justice soit rendue sereinement", souligne Ignacio de La Serna, procureur général de Mons.

La venue des témoins essentielle, même en période de confinement

Pour l'avocat Jean-Philippe Rivière, "en matière de conditions sanitaires, il faut que ce soit parfait". 

De son côté, Maître Danneau, qui assure la défense d' un homme soupçonné d'assassinat, s'inquiète du fait que certains témoins pourraient, suite au confinement, ne pas se présenter aux audiences. "Nous avons des témoins qui sont convoqués et qui sont indispensables pour la défense de notre client. Nous espérons que les témoins se présenteront pour pouvoir venir témoigner à la barre malgré les circonstances actuelles qui ne sont pas rassurantes et nous le comprenons", précise-t-elle.

Le premier jury populaire belge en période Covid-19 est désormais composé. Les audiences sur le fond commence ce 11 mai dans une salle spécialement dédiée.

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos 

Vous avez des questions pratiques sur le coronavirus ou une mesure du (dé-)confinement? Vous pouvez :

-        Appeler le 0800/14.689

-        Consulter la page questions/réponses de Info-coronavirus.be

 




 

Vos commentaires