En ce moment
 
 

Arnaque par SMS: des escrocs se font passer pour le SPF Finances pour vous soutirer de l'argent (photo)

Arnaque par SMS: des escrocs se font passer pour le SPF Finances pour vous soutirer de l'argent (photo)
 
 

Des escrocs n'hésitent pas à vous envoyer des SMS pour réclamer le paiement d'une dette. L'arnaque est connue mais continue à circuler aujourd'hui.

Les escroqueries ont encore le vent en poupe. De nombreuses tentatives sont faites par mail ou par SMS depuis des années, avec, souvent, l'ambition de vous soutirer de l'argent. Ce que l'on appelle communément le phishing.

Jean-Baptiste nous a contacté via le bouton orange Alertez-nous pour nous signaler une nouvelle arnaque. Ce dernier a reçu un drôle de SMS ce matin. "SPF Finances Bruxelles: votre dette avec comme référence 15930348324BE n'a toujours pas été réglée malgré plusieurs relances de notre part", peut-on y lire. "Un huissier de justice viendra vous la réclamer le 11 mai. Vous pouvez mettre fin à cette procédure en réglant le montant de 12,88€", termine le SMS, qui propose un lien de paiement direct.

Une surprise pour Jean-Baptiste. "Mon épouse a reçu ce message ce matin. J'ai directement vu qu'il était frauduleux", nous explique-t-il, affirmant avoir lui-même reçu plusieurs SMS de ce genre ces derniers mois. "Ce n'est pas courant, mais on en reçoit, la dernière fois c'était au nom de KBC, alors que je n'ai même pas de compte chez eux...", nous précise-t-il.

Sans surprise, il s'agit évidemment d'une arnaque. Ne cliquez jamais sur ces liens, qui permettront à ces escrocs de vous voler de l'argent. Le SPF Finances a d'ailleurs régulièrement rappelé que ces tentatives d'arnaque étaient reconnaissables. "Ne répondez jamais à de telles demandes ! Le SPF Finances ne vous réclamera jamais de paiement via un SMS", expliquent-ils. "Effectuer un paiement au SPF Finances est uniquement possible par virement sur l'un de nos comptes officiels dont la structure est la suivante BEXX 6792 XXXX XXXX, dans l'un de nos infocenters ou via MyFinFin", précisent-ils enfin.

Soyez donc très prudents avec ce genre de SMS ! 


 




 

Vos commentaires