En ce moment
 
 

Alors que le redoublement doit être "exceptionnel" cette année, de nombreux recours seraient introduits par les parents d'élèves

Alors que le redoublement doit être
 
 

Un constat dressé par les associations de parents d'élèves en cette fin d'année scolaire: alors que le redoublement doit être exceptionnel cette année, il y aurait 3 fois plus de demandes de recours en conciliation après les conseils de classes. L'UFAPEC, (fédération des associations de parents de l'enseignement catholique) constate un nombre important d'appel de parents depuis deux semaines et s'étonne que des écoles ne suivent pas les recommandations de la ministre Caroline Désir qui prévoient notamment que le redoublement doit être exceptionnel.

Huit examens en deux jours pour un élève

Bernard Hubien, secrétaire général de l'UFAPEC était au micro de Vincent Legraive pour Bel-RTL. Il développe: "Soit ils doivent doubler, soit on leur met des examens de passage. Par exemple, un enfant qui est dyslexique s'est vu infliger 8 examens de passage qu'il devra passer en deux journées. D'autres nous contactent en nous demandant comment ça se fait que mon enfant doive doubler parce qu'il ne se serait pas assez investi dans le travail à distance en période de confinement. Ce sont des situations très diverses et assez inquiétantes dans la mesure où nous constatons que pas mal d'école passent au-dessus de tout ce qui a été demandé."

Par ailleurs, le réseau Wallonie Bruxelles Enseignement qui représente 127.000 élèves demande qu'il n'y ait pas de sessions de rattrapage en septembre, et pas d'évaluation en décembre. Le réseau estime que tout le premier trimestre de la nouvelle année scolaire doit être consacré aux apprentissages. C'est à lire dans Le Soir.




 

Vos commentaires