En ce moment
 
 

Sommet européen - Sophie Wilmès salue un accord "à la hauteur des enjeux européens"

Sommet européen - Sophie Wilmès salue un accord
 
 

(Belga) La Première ministre Sophie Wilmès a salué mardi au petit matin plusieurs points positifs pour la Belgique dans l'accord dégagé entre les 27 chefs d'État et de gouvernement à Bruxelles, sur le cadre financier pluriannuel 2021-2027 de l'Union ainsi que l'instrument de relance à 750 milliards d'euros qui s'y adosse.

"La longueur de ce sommet est aussi exceptionnelle que l'accord qui vient d'être trouvé", a indiqué Mme Wilmès, après un sommet marathon qui s'est étendu de vendredi matin jusqu'au bout de la nuit de lundi à mardi. Plusieurs points portés par la Belgique ont été entendus, ce qui réjouit la Première ministre. Le paquet final maintient ainsi le fonds d'ajustement "Brexit" de 5 milliards d'euros intégré pour la première fois par le président du Conseil européen Charles Michel dans sa proposition de pré-sommet. Un autre cheval de bataille de la Belgique a connu un revirement surprise: alors qu'il était question de faire baisser la part que les pays peuvent retenir des droits de douane sous la forme de frais de perception, cette part est finalement augmentée (à 25%) dans l'accord final. C'est un élément qui a des conséquences financières importantes pour la Belgique, pays d'importations via ses ports. La mesure a dû être intégrée pour apaiser les Pays-Bas, leader des pays "frugaux" réticents à délier les cordons de la bourse pour des subventions de relance aux pays du sud. Mais elle contribuera aussi à réduire quelque peu l'effort financier supplémentaire demandé à la Belgique comme à toutes les autres capitales à la suite du départ du Royaume-Uni (Brexit), qui était un gros contributeur net au budget européen. Selon le cabinet Wilmès, "l'impact général budgétaire supplémentaire" du prochain budget pluriannuel pour le Plat pays "est estimé à 1,16 milliard par an, avec une contribution RNB qui augmentera de un milliard. Les premiers chiffres qui avaient circulé tournaient autour des 1,7 milliard d'euros. En contrepartie, les retours sont estimés pour les programmes principaux à 18,3 milliards". Globalement, "la discussion fut âpre" durant ce sommet, reconnaît la Première ministre. Mais l'accord dégagé, avec le maintien des montants globaux prévus par Charles Michel, est "probablement à la hauteur des enjeux auxquels nous devrons encore faire face" au niveau de l'Union, estime-t-elle. (Belga)




 

Vos commentaires