En ce moment
 
 

Coronavirus - GROSSE TENSION entre Jan Jambon et la présidente des experts: elle ne participera plus au Conseil national de sécurité

Coronavirus - GROSSE TENSION entre Jan Jambon et la présidente des experts: elle ne participera plus au Conseil national de sécurité
(c) Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le ministre-président flamand Jan Jambon a avancé, à tort, sur la chaîne de télévision VTM hier soir, que la présidente du groupe d'experts (GEES), Erika Vlieghe soutenait le maintien de la bulle sociale de quinze personnes, tel que le Conseil National de Sécurité (CNS) l'a décrété jeudi. Ces propos ont fait bondir la scientifique, déclarant qu'elle était favorable à une réduction à dix personnes de cette bulle. "C'est pour moi inadmissible", a réagi la cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital universitaire d'Anvers dans le journal flamand De Morgen ce matin. "J'étais favorable à la réduction de cette bulle, à l'instar des autres experts, et je l'ai dit à plusieurs reprises pendant la réunion."

En colère, Erika Vlieghe, a menacé de remettre sa démission. "Si la communication politique se poursuit sur le même élan, j'envisagerai de me retirer (...). Je ne suis pas le cache-misère des politiques", peut-on lire dans le quotidien flamand.

Suite à ce coup de sang, le ministre-président a présenté ses excuses, a déclaré son porte-parole. "Pendant la réunion, elle a dit clairement qu'elle était partisane d'un retour de la bulle à 10 personnes", a souligné le porte-parole de M. Jambon. "A la fin, le ministre-président avait vraiment l'impression qu'elle pouvait se retrouver dans l'accord global. M. Jambon s'est sans doute exprimé de manière trop peu nuancée et s'est entretemps excusé auprès de Mme Vlieghe", a précisé le porte-parole, espérant que la relation avec la présidente du GEES n'en sera pas affectée.

Erika Vlieghe annonce ne plus participer au Conseil national de sécurité

La présidente du GEES a annonce ce vendredi soir dans le journal de la chaîne flamande VTM qu'elle ne participerait plus au Conseil national de sécurité ni à ses réunions préparatoires. "Tout au plus je donnerai des conseils écrits", a-t-elle déclaré. Erika Vlieghe a envisagé de démissionner de son poste de présidente du GEES, mais n'a finalement pas pris cette décision.

Sophie Wilmès exprime sa gratitude envers Erika Vlieghe et le GEES

La Première ministre Sophie Wilmès a souligné vendredi la gratitude du gouvernement envers Erika Vlieghe et tout le GEES qu'elle préside, pour le travail effectué et encore en cours.

Selon Sophie Wilmès, il y a eu un malentendu mais les choses ont entre-temps été aplanies. Elle réagit ainsi aux tensions apparues entre le ministre-président flamand Jan Jambon et l'experte présidant le groupe chargé de la stratégie de sortie du confinement.

 




 

Vos commentaires