En ce moment
 
 

Infirmière, Mathilde a été victime d'un vol de tout son matériel: "Pour se faire de l'argent en le revendant ? C'est écœurant"

 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique révèle le meilleur de l'être humain (la solidarité, par exemple), mais aussi le pire: voler des infirmières, c'est les empêcher de soigner en toute sécurité. Notre témoin de Forges (Chimay) n'en revient toujours pas.

Des infirmières à domicile sont victimes d'actes inciviques. C'est le cas de Mathilde, à Forges (Chimay). Sa voiture avec tout son matériel de protection a été volée à Forges près de Chimay. Des masques ont aussi été dérobés à son domicile.

La découverte du vol a été faite vendredi matin. Dès son réveil, elle a constaté qu'une intrusion avait eu lieu. Son véhicule a disparu, tout comme son sac et une centaine de masques de protection. Un acte ciblé, selon Mathilde, car la croix sur sa voiture aurait attiré l'attention.

"C'est triste de voir les gens agir comme ça, voler du matériel qui sert à me protéger, moi et ma petite famille, mes patients. On me retire ça ! Pourquoi ? Les vendre, se faire de l'argent ? C'est écœurant", nous a-t-elle confié.

Heureusement, l'infirmière peut reprendre le travail demain, grâce à la générosité de proches et de collègues. Notamment grâce à des messages sur les réseaux sociaux. "Dans ma boite aux lettres, on me dépose des enveloppes avec des masques. Des anciennes collègues, ou même des gens que je ne connais pas. C'est une mobilisation énorme pour retrouver des masques, qui sont rares. On me propose aussi une voiture à prêter".

La police conseille aux infirmières de retirer la croix sur la voiture, le matériel, et d'essayer de rentrer les voitures dans un garage.

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos

> CORONAVIRUS: CARTE MONDIALE (actualisée en temps réel)

 




 

Vos commentaires