En ce moment
 
 

Bruxelles: il risque un an de prison pour avoir craché sur une policière en plein coronavirus

 
 

Ce vendredi matin, l'agresseur d'une policière était jugé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il est jugé pour avoir craché sur une représentante des forces de l'ordre en pleine crise liée au Covid-19.

Ce vendredi 19 juin, le tribunal correctionnel de Bruxelles jugeait un individu pour avoir craché en période de Coronavirus sur une policière. Les faits remontent au 28 mars, en plein confinement. Contrôlé par une patrouille, le client de maître Jadin est ivre dans son véhicule. Emmené au commissariat, il se serait montré violent envers les agents.

Le prévenu avoue en partie les faits, mais affirme ne pas se souvenir d'avoir craché sur des policiers. Maître Jadin est l'avocat de la défense : "On prétend qu'il aurait craché sur une policière. Il n'a jamais craché sur une policière. Il reconnait qu'il avait bu et qu'il roulait alors qu'on ne peut pas. On ne peut pas rouler quand on a bu et on ne pouvait pas rouler à trois pendant la corona."

Verdict attendu à la fin du mois de juillet

La policière visée par les crachats avait développé des symptômes du Covid-19 à la suite des faits. Elle avait été mise en quarantaine. Lors de l'audience de ce matin, l'avocat de la défense a affirmé que son client a été victime de racisme. Par ailleurs, l'avocat de la policière réclame des dommages et intérêts de 7.500 euros pour sa cliente.

L'homme est poursuivi pour crachat mais aussi pour rébellion et outrages. Il risque un an de prison. Le jugement devrait être rendu le 24 juillet.




 

Vos commentaires