En ce moment
 
 

Les Belges sont-ils financièrement prêts à affronter une crise économique?

 
 

Les Belges ne sont pas assez prévoyants quant à leur avenir financier, indique le baromètre de l'assureur NN. Un Belge sur trois ne peut pas faire faire face à une dépense imprévue et 41 % des Belges n'arrivent pas à boucler le mois en positif.

La crise du coronavirus a son lot de conséquences sur vos finances et en particulier sur votre épargne.

"Je vivais au-dessus de mes moyens. J'avais pas assez, je devais aller puiser dans mon épargne. Donc ici en ne faisant plus rien, j'arrive tout juste à vivre mais sans faire de dépense, rien du tout", raconte une femme. "On a peur pour les mois prochains", confie une autre. 

Les Belges sont nombreux à s'inquiéter pour leur avenir financier. Et pour cause, 55% d'entre eux ne peuvent pas tenir au-delà de trois mois avec leurs réserves d'épargne. Autre chiffre marquant, seuls 30% ont un plan financier qui leur permet de s'organiser à long et moyen terme.

"Dans le domaine professionnel, on est très attentif à constituer une épargne" 

Épargner représente un défi chez nous, autant pour les ménages que pour les indépendants. "La question de l'épargne, c'est toujours très difficile, comme on produit nous-mêmes, comme nous avons notre marque, un moment forcément il faut réinjecter à chaque fois l'argent évidemment, le but du jeu c'est de réussir à garder une balance juste et de ne pas aller trop loin dans l'investissement", raconte Arthur Renson, cofondateur de "Belge une fois".

Mais le comportement financier n'est pas forcément le même dans le monde du travail et dans le foyer. "Dans le privé, on fait très peu d'épargne parce qu'on aime bien se faire plaisir, vivre un peu au jour le jour, confie Arthur Renson. Par contre, dans le domaine professionnel, on est vraiment très attentif justement à constituer une épargne pour pour avoir la sécurité".

Le Belge globalement mauvais épargnant

Dans l'ensemble, le Belge est plutôt dépensier, avec des disparités en fonction des régions. 23% des Flamands n'ont aucune réserve d'épargne contre 36% des Wallons. Voici d'ailleurs un conseil pour réussir à mettre un peu d'argent de côté : "C'est très important de réfléchir à vos objectifs de vie. Comme ça, c'est plus concret et ça motive à épargner", explique Cynthia Gysels, coach de vie spécialisé dans la finance.

Toujours selon l'enquête menée par l'assurance-vie NN, plus d'un quart des Belges ne sont pas sereins financièrement.




 

Vos commentaires