En ce moment
 
 

Déconfinement: à quoi les Belges dépensent-ils leur argent?

 
CORONAVIRUS
 

Une étude montre que malgré le déconfinement, les Belges restent prudents dans leurs dépenses. On observe une baisse de 12% par rapport à l'année dernière à la même époque. Les Belges semblent privilégier les vêtements et les produits de beauté.

Plus de cinq semaines après la réouverture des magasins, les Belges limitent toujours leurs dépenses: -12% par rapport à 2019 à la même période. Les achats se concentrent surtout sur les vêtements et produits de beauté: on enregistre ici une augmentation de 17% par rapport à l'an passé. Les consommateurs veulent se faire du bien et prendre soin d'eux.

"Surtout des vêtements, des produits de beauté, ça fait longtemps qu'on n'est pas sorti et c'est important d'essayer les vêtements", confie une femme.  Un homme explique: "A l'heure actuelle, la priorité, c'est les vêtements d'été. Avec la réouverture de tous les aéroports, on va partir en vacances, donc c'est vraiment les vêtements d'été". Un dame confie: "Un parfum, peut-être, pour me sentir mieux, parce que rester à l'intérieur, tous ces mois, ça n'a pas fait du bien".

Les parents veulent aussi faire plaisir à leurs enfants: vêtements, jouets, activités... Toutes ces dépenses progressent de 17% par rapport à 2019. Les grands gagnants sont surtout les boutiques en ligne. "Après le confinement, il faut bien se faire un peu belle. J'ai aussi commandé beaucoup sur internet", confie une jeune femme. 

Les montants dépensés en ligne continuent de progresser entre avril et mai: on comptabilise 85% d'achats en plus par rapport à l'année dernière. Le paiement électronique prend toujours plus la place du cash. "Pendant les prochains mois, on risque de voir une utilisation plus faible du cash, pendant longtemps voire probablement, pour toujours, ainsi qu'un regain d'intérêt pour les fournisseurs en ligne, ça c'est assez clair", explique Charlotte de Montpellier, responsable de l'étude ING.

Elle constate que le consommateur belge reste prudent. La reprise d'une activité normale prendra beaucoup plus de temps que prévu.

 




 

Vos commentaires