En ce moment
 
 

Coronavirus - Ventes sans précédent pour les maisons de vente aux enchères en ligne au premier semestre

 
CORONAVIRUS
 

(Belga) Le premier semestre 2020 a signé un record pour les maisons de vente aux enchères en ligne. Christie's, Sotheby's et Philips ont en effet réalisé un chiffre d'affaires combiné de plus de 370 millions de dollars pour cette seule période en Europe, soit cinq fois plus qu'à la même période l'année dernière. La crise du coronavirus semble avoir donné un énorme coup de fouet aux ventes d'art en ligne, y compris en Belgique, selon l'enquête annuelle menée par l'assureur Hiscox sur 41 plateformes de vente aux enchères en ligne.

L'année dernière, le commerce de l'art en ligne avait déjà connu une excellente croissance, de 10%, y compris en Belgique. Selon Hiscox, cela a été un déclencheur pour de nombreuses galeries en ligne qui ont réalisé qu'elles devaient poursuivre l'effort pour faciliter le commerce de l'art en ligne et le rendre aussi sûr que le commerce physique. Jamais auparavant le chiffre d'affaires pour les ventes en ligne n'avait été aussi élevé, selon les conclusions de cette enquête, à laquelle a participé la maison belge Kunzt Gallery d'Ostende. La crise liée au coronavirus a été un catalyseur majeur pour ce commerce. Et ce, alors même que le monde de l'art traditionnel a connu des moments très difficiles ces derniers mois. En 2019, les ventes d'art et de collections en ligne avaient déjà généré un chiffre d'affaires mondial de 4,82 milliards de dollars, soit 4% de plus qu'en 2018 mais presque deux fois plus qu'il y a cinq ans. Les chiffres d'affaires de cette année vont sans aucun doute battre des records, prédit l'assureur. Les ventes en ligne représentent encore aujourd'hui près de 10% du marché total de vente d'art. Mais un point de basculement absolu va être atteint, selon les experts de Hiscox. Quatre plateformes artistiques en ligne interrogées sur cinq s'attendent en effet à une augmentation significative des ventes en ligne au cours des années à venir. Et plus de 65% d'entre elles pensent que la tendance engendrée par la crise liée au coronavirus ne changera pas rapidement. (Belga)

 




 

Vos commentaires